Pathologies articulaires et occlusales

Pathologies articulaires et occlusales

Les articulations temporo mandibulaires (ATM) relient la mâchoire inférieure au crâne, c’est la seule articulation mobile de votre corps, elles permettent l’ouverture et la fermeture de la mâchoire dans les mouvements de mastication.

Les pathologies articulaires de l’ATM sont souvent liées à des défauts d’occlusion (engrènement des dents du haut et du bas entres elles) et aussi au bruxisme (grincement intempestif des dents) ou à des tensions musculaires. Elles sont aussi en relation avec le stress qui est un facteur aggravant.

Elles se traduisent le plus souvent par des « claquements », des difficultés et douleurs à la mastication mais aussi des contractures musculaires du cou des épaules et du visage ainsi que des migraines et maux de tête.

A l’état « normal », l’architecture du squelette doit être parfaitement symétrique de part et d’autre de la colonne vertébrale. Tout déséquilibre de l’ATM, par exemple un affaissement d’1/2mm d’un côté de l’articulation ; ou tout défaut d’occlusion des dents ; peuvent provoquer une déviation du centre de gravité du squelette, entraînant par réflexe de « réalignement naturel », un déséquilibre au niveau des épaules, des hanches, des pieds ou de la colonne vertébrale !

C’est ainsi qu’un déséquilibre de vos ATM ou de votre occlusion peut entraîner une « réaction en chaîne » sur les muscles, les articulations et les ligaments, entraînant de nombreux maux tels que douleurs cervicales, dorsales ou lombaires ; perte de force dans les membres, maux de tête, vertiges, acouphènes et contractures musculaires.

À l’inverse, un déséquilibre des épaules ou des hanches peut provoquer un déplacement de l’ATM qui en retour engendre des douleurs dorsales et perturbe la posture du squelette.

C’est la raison pour laquelle les pathologies des ATM nécessitent une collaboration entre votre dentiste et votre ostéopathe.

Lors de la mastication ou lorsque l’on serre les dents, ces dents doivent entrer en contact sans provoquer de « stress occlusal ».

Un contact faisant toucher une ou plusieurs dents avant les autres, sur quelques dixièmes de mm d’épaisseur, peut provoquer une micro déviation avec inflammation de l’articulation et déséquilibre du squelette. De la même façon, le non remplacement d’une dent perdue provoque un mécanisme de compensation de posture.

La plupart des douleurs articulaires cèdent aux traitements par anti-inflammatoires et antalgiques, pour les cas plus résistants nous y ajoutons des myorelaxants et/ou anxiolytiques avec succès.

Comme dans le cas du bruxisme, le port d’une gouttière de surélévation apportera une décompression des ATM et un soulagement rapide et durable.

Parallèlement à l’action sur les ATM, votre dentiste procédera à un rééquilibrage de l’occlusion par meulages ou ajout de matériaux ; ou remplacement des dents manquantes.