Les maladies parodontales augmentent-elles le risque d’AVC ?

L’accident vasculaire cérébral (AVC) est la deuxième cause de mortalité dans le monde. Il en existe différentes formes dont la plus courante est l’accident ischémique. Plus connu sous le nom d‘ infarctus cérébral, cette lésion vasculaire représente entre 80 et 85% des cas. Il s’agit d’une obturation artérielle cérébrale causée par la formation d’un caillot dans le sang. De nombreux facteurs de risque ont déjà été pointés du doigt : le tabac, le diabète ou encore l’hypertension artérielle, auxquels pourrait s’ajouter celui de la mauvaise santé buccale. Le cabinet dentaire du Docteur Ananou fait le point sur les récentes études à ce sujet.

Image en transparence d'un cerveau après un accident vasculaire cérébral.

https://pixabay.com/fr/cerveau-inflammation-3168269/

Les maladies parodontales dans le viseur de la recherche médicale

Pour rappel, la parodontite est une infection responsable de la destruction de l’attache dentaire, autrement dit de la perte des dents. Elle est causée par la gingivite qui provoque une inflammation de la gencive liée à la formation de plaque dentaire. Son apparition – et l’absence de traitement par un dentiste – a des conséquences sur la santé générale des patients et des patientes. Nous avions déjà évoqué les corrélations entre le diabète et les complications bucco-dentaires. Aujourd’hui, de récentes recherches mettent en évidence un lien entre ce type d’infection chronique de la bouche et les maladies systémiques et cardiovasculaires telles que l’AVC.

Quels sont les liens entre
parodontite et AVC ?

Les maladies parodontales augmenteraient le risque de faire un AVC. Voilà une piste qui met la recherche médicale en émoi depuis quelques dizaines d’années. En cause ? Les bactéries massivement présentent dans la bouche suite à une parodontite. Elles se répandent dans le sang par le biais des vaisseaux et coronaires pour affecter d’autres zones de l’organisme. Elles auraient également un impact sur la coagulation du sang et augmenteraient ainsi le risque de formation du caillot obstruant ainsi l’artère et privant le cerveau d’oxygène.

Plus la parodontite est sévère, plus les risques augmentent. Il faut savoir que près de 46% de la population mondiale est touchée par cette maladie buccale très courante et facile à prévenir. Des rendez-vous chez le dentiste réguliers et une bonne hygiène quotidienne permettent de diminuer nettement les risques. Par ailleurs, notre cabinet dentaire à Antibes réalise un diagnostic efficace des maladies parodontales par le biais d’un simple test. Nous accompagnons également les patients et les patientes à travers l’apprentissage des bons gestes et actes de prévention afin de limiter l’apparition d’une poche parodontale. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus. Nous reviendrons prochainement en détail vous expliquer les liens interrelationnels entre AVC et maladies parodontales.

Les commentaires sont fermés.